jeudi 28 octobre 2010

Ordre de Mobilisation Générale.


Avis au Peuple de France et des Départements et Territoires d'Outre-Mer.
La France n'est plus une république.
Le Président de la République Nicolas Sarkozy et ses larbins serviles ont trahi la Constitution de la France, votre Constitution.
Ces traîtres ont perpétré un coup d'état en plusieurs étapes :
  1. Ils ont élaboré la loi constitutionnelle n°2008-724 du 23 juillet 2008 de « modernisation des institutions de la V° République » qui a permis la procédure accélérée et l'adoption de la réforme sur les retraites malgré les millions de manifestants qui ont protesté dans les rues depuis des mois.
  2. Cette loi constitutionnelle prévoit également que certaines fonctions « pour lesquelles, en raison de leur importance pour la garantie des droits et libertés ou la vie économique et sociale de la Nation » le pouvoir de nomination du Président de la République est étendu. Cela concerne notamment les présidents des chaînes de télévision publiques. Autrement dit, Nicolas Sarkozy s'est assuré le contrôle de l'information.
  3. Cette loi a été adoptée par le Parlement avec la bénédiction de personnalités de gauche en perte de vitesse médiatique qui ont cru pouvoir reprendre du service dans le gouvernement d'ouverture (ouverture vers la dictature).
  4. N'oublions pas le bouclier fiscal, l'aide aux banques par centaines de millions d'euros et les autres absurdités financières, toutes antidémocratiques.
  5. Une « loi d'orientation et de programmation pour la performance de sa sécurité intérieure » (appelée LOPPSI 2) a été adoptée et protégera les lobbys industriels au détriment des Citoyens : si jamais vous militez contre le nucléaire ou les OGM parce que vous voulez préserver la vie et le santé de vos contemporains et des générations futures, vous serez désormais considéré comme un terroriste qui veut « mettre en péril la forme républicaine du gouvernement ». Cela n'a pas de rapport, mais ce n'est pas ce genre d'argument qui saurait les émouvoir.
  6. L'Hadopi est la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. C’est une " Autorité Publique Indépendante ", dotée de la personnalité morale. Elle a été instituée par la loi du 12 juin 2009 et ses missions sont définies aux articles L. 331-12 et suivant du code de la propriété intellectuelle. Ses missions sont de 3 ordres.
  • encourager le développement de l'offre légale et observer l'utilisation licite et illicite des œuvres sur internet;
  • protéger les œuvres à l'égard des actes de contrefaçon en ligne;
  • réguler l'usage des mesures techniques de protection et d'information.
Au titre des ces missions, l'Hadopi peut recommander toute modification législative ou réglementaire. De la même manière que précédemment, si vous utilisez Internet pour diffuser des avis et opinions qui seront jugés « terroristes » par les autorités, vous pourrez être accusé de télécharger illégalement (Quel joli prétexte!)
  1. Il avait été question de prévoir une procédure de référendum d'initiative populaire. Cet amendement avait été concédé par l'Assemblée Nationale, le Sénat l'a « sérieusement encadré » : autrement dit, vous devrez vous taire.
  2. Le principe de « la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes » (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948) est bafoué par un gouvernement méprisant et irrespectueux de ses propres lois.
Les structures dictatoriales de contrôle et de répression sont en place.
l'Empire autoritaire est, de fait, rétabli.
Ceci motive cet
Ordre de mobilisation générale
Pour l'abdication du dictateur.
Que vous ayez voté pour lui ou non,
Vous avez été trompé, il vous a trompé.
Vous devez rétablir la République, la seule, la vraie :
La République « du Peuple par le Peuple et pour le Peuple »

La « Royauté Républicaine Française »



Aucun commentaire:

Publier un commentaire