dimanche 29 août 2010

Populisme ou démagogie? Ni l'un ni l'autre, ou les deux à la fois!

Pour répondre à ceux qui voient ce « recours au peuple » comme une sorte de manipulation générale dans un but inavouable, je livre quelques définitions trouvée sur l'inépuisable source d'information qu'est internet. La pluralité des opinions exprimées dans ces quelques phrases montre bien que le peuple, assemblée de citoyens ou groupes d'employés, fait peur aux dirigeants (parlementaires et gouvernement mais aussi patrons et cadres des entreprises) et que lui donner la parole peut être dangereux. Je tiens toutefois à préciser que s'obstiner à ne jamais donner la parole aux citoyens, quelles qu'en soient les raisons, bonnes ou mauvaises, c'est risquer de les voir la prendre par la force.
  • Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques, critiquant les élites et prônant le recours au peuple (d’où son nom), s’incarnant dans une figure charismatique et soutenu par un parti acquis à ce corpus idéologique.
  • Populisme : discours politique favorable aux classes défavorisées, et souvent hostile aux élites; Courant littéraire français cherchant à dépeindre avec réalisme la vie des gens du peuple.
  • La démagogie (du grec demos « le peuple » et ago : « conduire ») est une notion politique et rhétorique désignant l'état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en s'attirant ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur.
  • Action politique qui vise à conquérir ou à conserver le pouvoir en flattant le peuple, dans le seul but de satisfaire son intérêt personnel. À l'origine, le terme n'a pas le sens péjoratif qu'il a acquis depuis : demagogia signifie en grec l'art de gouverner le peuple.
  • Démagogue - Trait spécifique du mode de pensée et du discours des gauchistes qui consiste à faire passer sournoisement leurs idées qui sont totalitaires et antidémocratiques, sous le couvert d'idéaux comme la démocratie et de liberté.
  • Démagogue - Littéralement "celui qui conduit le peuple" avec à l'origine, une idée de justice. C'est à partir de la guerre du Péloponnèse que le terme prendra une connotation péjorative et s'appliquera à tous ceux qui mènent le peuple par la flatterie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire